V1

Première version de notre mécanique….La turbine!

Notre choix s’est posé sur une Taurus Pahl 10KW de Pahl Helicopter. En réalité, il s’agit d’un turbopropulseur, il y a très peu de poussée résiduelle, la puissance passe par une boite de transmission directement pour le rotor. D’ailleurs à l’achat, j’ai demandé à avoir une régulation du nombre de tours rotor à 850 RPM, cela s’avère vraiment précis dans les tests. Cette « turbine » est d’une très grande facilité d’emploi, la mise en œuvre est vraiment simple, l’utilisation et la programmation très intuitive. Pour une première turbine, vraiment aucune difficultés n’ont été rencontré.

Nous somme toujours en phase de finalisation des tests températures. La température de sortie des gaz d’échappement > 300°C voir même 500°C en pointe, ce qui donne une rayonnance importante à l’intérieure du fuselage. Contraintes qu’ils nous semblaient facilement surmontable, mais c’est vraiment un point noir.

Nous avons déjà recouvert la tuyère de différents rubans isolant thermiques en fibres céramique semblable à ceux qu’on utilise en compétition automobile sur les turbos de voiture: voir ici. Cela permet réellement de diminuer la température de contact mais malheureusement ne diminue pas suffisamment la rayonnance, nous rencontrons toujours un problème de « souplesse » du fuselage malgrès l’utilisation de résine phénolique.

Pour information, nous avons prévu un réservoir de 4.5L nous autorisant une autonomie de 10 minutes environ.
J’ai aussi réalisé une grille de protection de l’entrée d’air pour éviter l’ingestion d’objets,  la bague a directement était usiné dans du téflon et se monte serrée directement sur l’entrée d’air sans aucun outils.

Ci après quelques photos du montage:

Cliquez sur les photos pour les agrandir: