Big Hughes 500

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Sans nul doute que le Hughes 500 fait parti de nos hélicoptères préférés. C’est un peu à cause de lui, de son design si caractéristique que nous nous sommes lancés dans la réalisation de nos premières maquettes.

Alors il fallait lui rendre hommage, et faire les choses en « grands ». Pour le coup on a vu grand! Et vu que dans le commerce, il n’existe pas dans ces dimensions et qu’en plus notre credo c’est  » fait maison », on s’est lancé dans sa conception à partir de l’agrandissement d’un simple plan 3 vues. Au final , c’est un vrai « ptit gros » hélico qui a vu le jour, non sans fierté. Tout a été réalisé à la main: master, moules, fuselage et même les vitres…Au total il y a pas loin de 18 moules.
Et pour se faciliter les choses comme on n’arrivait pas à se décider entre le Hughes 500E (bulle pointu) et le Hughes 500D (bulle ronde), on a décidé de travailler sur le master de façon à pouvoir réaliser l’un ou l’autre modèle dans le même moule, simplement en changeant le « nez » directement dans le moule. Le résultat est plus que réussi, je vous mets au défis de voir les raccords et de deviner où se fait la jonction du moulage entre les différents « nez ». Et puis tant qu’à en être à ce niveau de finition, on a réalisé plusieurs moules de dérives , soit en « T » soit en « V ». De même on est capable de réaliser une version patin d’atterrissage long ou court, la version longue amène le dôme du rotor à 1.10 m de haut, la version courte à 95 cm.

Quant à la réalisation finale, même l’habillage du cockpit a été réalisé en moule perdu: fauteuils, tableau de bord etc…

Et puis il fallait aussi penser au transport, un tel modèle nécessite une logistique plus importante. Donc au final le fuselage se sépare en 2, au niveau de la  poutre de queue- fuselage.

Toutes les photos des différentes étapes de la fabrication sont présentées ci-dessous. Vous noterez que nous avons poussé le vice à faire des lèvres de renforts sur les portes, l’ouverture du fuselage pour le rotor… question de rigidité du fuselage!

En ce qui concerne la mécanique, je me suis lancé dans 3 réalisations:
Mécanique essence
Mécanique électrique
Turbine

La mécanique thermique ne m’a pas donné entière satisfaction, manque de puissance. La mécanique électrique donne un confort de puissance indéniable mais pas assez d’autonomie 6 min pour 5 pales, avec des Lipos 12s2p 5000mAh => 50V 10000Mah, 14s2p semblerait optimal. Et enfin la turbine, qui offre à la fois de la puissance et de l’autonomie mais entraîne un nouveau casse-tête avec l’augmentation de la température du fuselage, donc problème de chauffe!

Les caractéristiques du modèle sont:

Longueur du fuselage2.85 m
Hauteur du fuselage72 cm
Hauteur sur les patins1.10 m
Diamètre rotor admissible2.80 m
Poids du kit5.5 kgs

 

  1. La Fabrication du master
  2. Réalisation du moule.
  3. Le premier fuselage.
  4. Réalisation des parties vitrées…
  5. Structure intérieure en bois.
  6. Notre fuselage

La Fabrication du master

  • IMGP2431 - Copie
Photo Slider by WOWSlider.com v3.6

 

Réalisation du moule.

  • IMGP3045
Photo Slider by WOWSlider.com v3.6

 

Le premier fuselage.

  • DSC01011
Photo Slider by WOWSlider.com v3.6

 

Réalisation des parties vitrées…

  • IMGP3210
Photo Slider by WOWSlider.com v3.6

 

Le kit.

  • DSC01043
Photo Slider by WOWSlider.com v3.6

 

Structure intérieure en bois.

  • DSC02749
Photo Slider by WOWSlider.com v3.6

 

Notre fuselage

  • IMG_0454 (Medium)
Photo Slider by WOWSlider.com v4.8